Comment bien financer son projet immobilier ?

0
730

Que ce soit pour acquérir ou faire construire, devenir propriétaire de son propre logement constitue le rêve de nombreuses personnes. Seulement, la concrétisation de ce dernier peut se révéler complexe, notamment sur le plan financier. Acquérir ou faire bâtir une maison est en effet une opération qui nécessite de considérables moyens financiers. Heureusement, il existe des idées et procédés dont la mise en œuvre offre la possibilité à chacun de réunir le financement nécessaire pour lancer les travaux de construction ou pour effectuer l’achat d’un immeuble bâti. Désirez-vous en savoir davantage ? Découvrez dans cet article 7 stratégies à appliquer pour financer votre projet immobilier.

Bien s’informer


Dans l’univers de l’investissement immobilier, détenir des informations fiables, récentes et dont l’exactitude ne souffre d’aucune ambigüité se révèle nécessaire. Les actualités finance et immobilier constituent en effet le principal moyen par lequel celui qui désire concrétiser un projet immobilier peut dénicher de bonnes affaires ainsi que des idées et astuces à employer pour réussir l’investissement envisagé. Parce qu’il s’agit du milieu des affaires, tout acteur qui dispose d’une information clé essaie toujours de l’utiliser à son avantage. Au cours d’une période de confinement général, est-il judicieux d’investir dans un projet immobilier ? Investir dans l’immobilier durant une période de confinement présente-t-il des avantages ? Les banques sont-elles en mesure d’accompagner un porteur de projet immobilier durant ce type de période ? Voilà autant d’exemples de questions d’actualité sur lesquelles le bon investisseur doit se renseigner afin de mettre toutes les chances de son côté.

Constituer un apport personnel

Même s’il est possible dans certaines conditions d’obtenir auprès de son partenaire bancaire la totalité du montant dont on a besoin pour réaliser son projet immobilier, posséder un apport personnel se révèle déterminant. C’est un atout considérable qui joue en faveur du porteur de projet immobilier auprès des banques. L’apport personnel doit représenter 10% du montant total de l’investissement à effectuer et peut être constitué par :

  • Une épargne : un apport personnel incluant une épargne présente l’avantage de démontrer tout votre sérieux et votre capacité de remboursement auprès de l’institution bancaire. Sur cette base, vous pourrez éventuellement obtenir votre emprunt sous des conditions intéressantes. L’épargne ici peut être une économie personnelle, une épargne salariale ou les produits d’épargne destinés aux achats immobiliers tels que le compte épargne logement (CEL) ou le plan épargne logement (PEL) ;
  • Un financement aidé ;
  • Une importante rentrée d’argent comme un héritage, un gain exceptionnel ou une donation.

Prendre un prêt immobilier


Le recours à un prêt immobilier constitue dans la plupart des cas l’une des meilleures solutions dont dispose un porteur de projet immobilier pour réaliser celui-ci. Pour obtenir un avis favorable de la part de l’établissement bancaire, les personnes sont invitées à bien monter leur dossier. Il est attendu du demandeur de prêt de remplir un certain nombre de conditions avant d’accéder à un emprunt bancaire. On retrouve parmi ces dernières les points ci-après :

  • Posséder un profil emprunteur conforme aux attentes de la banque. Avoir une situation professionnelle stable est l’un des facteurs déterminants que prennent en compte les établissements bancaires ;
  • Faire preuve de rigueur et de raison dans ses dépenses ;
  • Dans les cas de découverts trop fréquents ou de récentes dépenses très élevées, aplanir les comptes avant d’effectuer la demande d’emprunt.

Aussi, est-il important de savoir que chaque banque possède sa propre politique d’emprunt qu’elle applique lorsqu’elle reçoit des demandes de prêt immobilier. Pour cette raison, vous devez vous assurer d’adresser votre demande à la banque dont les conditions se révèlent avantageuses pour vous. Vous demandez-vous comment y arriver ? Vous pouvez procéder comme suit.

Comparer les différentes offres bancaires  


Effectuer une comparaison entre les diverses propositions des banques constitue la meilleure manière d’identifier l’offre dont les conditions présentent le plus d’avantages pour vous. Pour effectuer une comparaison sérieuse, il ne suffit pas de consulter les différents taux de crédit appliqués. Idéalement, vous devez procéder à une comparaison de toutes les composantes des offres dont vous disposez. Ainsi, vous devrez également vous appesantir sur les souplesses proposées (remboursement anticipé, modulation des échéances…), le cout de l’assurance emprunteur, les frais de dossier et la garantie exigée.

À propos du taux de crédit, deux options s’offrent à vous en matière de crédit immobilier. Vous pouvez soit porter votre choix sur le prêt à taux fixe soit opter pour le prêt à taux variable. Dans la première option, le taux du crédit est défini de manière définitive à la signature du contrat. Aucune surprise désagréable ne pourra de ce fait survenir. Dans la deuxième option, le taux fixé au départ entre les parties peut connaitre une évolution. Celle-ci peut être à la hausse ou à la baisse. En général, le prêt à taux fixe se révèle idéal pour l’acquisition d’une résidence principale ou secondaire. Celui à taux révisable quant à lui constitue un choix intéressant lorsque l’on projette un investissement locatif. En effet, dans ce dernier cas, si le taux connait une baisse, l’investisseur perçoit des bénéfices. Si c’est une hausse qui survient, les revenus locatifs permettront de compenser la hausse des mensualités.

Se référer à un courtier immobilier

Comme vous pouvez le constater, les différentes tâches à effectuer pour comparer efficacement les offres bancaires sont considérables. Ce sont des opérations qui peuvent se révéler complexes pour une personne peu à l’aise avec les chiffres ou ne disposant pas du temps nécessaire à consacrer à cela. C’est ici qu’intervient le courtier immobilier. Celui-ci est en effet un professionnel dont le travail consiste à dénicher le crédit le moins cher possible et qui correspond bien à votre situation. Compétent et expérimenté, le courtier immobilier mettra tout en œuvre pour vous aider à trouver la meilleure offre de prêt.

Déterminer sa capacité d’emprunt


Il est important de connaitre avec une certaine précision sa capacité d’emprunt. Pour y arriver, vous devez prendre en compte plusieurs critères, dont voici les plus déterminants :

  • La durée du prêt ;
  • La mensualité que vous désirez verser ;
  • Les taux d’intérêt.

Aussi, sera-t-il nécessaire de penser au revenu mensuel qui demeurera à votre disposition après avoir décidé de la mensualité de remboursement. Ce revenu servira à couvrir vos dépenses quotidiennes du mois.

Bénéficier des avantages financiers de l’immobilier neuf


Porter son choix sur l’immobilier neuf se révèle assez avantageux sur le plan financier. Cette option permet de bénéficier sous certaines conditions et dans les zones éligibles d’une TVA réduite à 5,5% en lieu et place des 20% traditionnellement appliqués. Les frais de notaire connaissent eux aussi une baisse de 2 à 4% contre 7 à 8% dans l’immobilier ancien. D’autres dispositifs d’aide sont également mis sur pied par l’État pour accompagner les personnes qui optent pour l’immobilier neuf. Il s’agit notamment :

  • Du prêt à taux zéro (PTZ) qui permet de financer jusqu’à 40% du montant de l’acquisition sans aucun intérêt ;
  • Du prêt épargne logement (PEL) ;
  • Du prêt 1% logement dont on peut bénéficier pour l’achat de son premier logement en résidence principale.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here