L’assurance habitation : quels critères étudier pour un excellent choix ?

0
310
La souscription à une assurance habitation est obligatoire pour tout propriétaire ou locataire, et ceci dans le but de protéger efficacement le logement d’éventuels dommages en cas de sinistres. Pour cette raison, il est important que votre contrat d’assurance soit parfaitement adapté à vos besoins en matière de garanties et de budget. Afin de faire le meilleur choix en matière d’assurance habitation, plusieurs critères sont à privilégier.

Comment trouver une assurance habitation au meilleur prix ?

S’il est vrai qu’il est recommandé de souscrire à une assurance habitation, encore faut-il en avoir les moyens. En effet, les compagnies d’assurances sont libres qu’elles souhaitent en fonction du profil de leurs assurés. Il n’est donc pas rare de voir les tarifs s’envoler et cela complique le choix d’un assureur pour de nombreuses personnes. Toutefois, il est possible de faire un tri parmi les différents assureurs en demandant un devis d’assurance habitation auprès des assureurs et des courtiers en assurance. Parmi les assureurs les plus intéressants du marché, la MAAF propose certains des meilleurs contrats d’assurance habitation pas chère.

Toutefois, avant de choisir un contrat d’assurance, il est important de prendre en considération une multitude de critères. En plus de vous aider à bien choisir votre assurance habitation, ces critères permettent d’éviter certaines erreurs.

Évaluer le montant des biens à assurer

Avant toute chose, il est important de savoir que l’assurance habitation couvre aussi bien le logement que l’ensemble des biens qu’il contient. Ainsi, les éléments contenus dans votre logement sont également assurés. C’est le cas pour les éléments comme : l’électroménager, la vaisselle, les appareils électroniques ou le mobilier.
Compte tenu de cette multitude d’éléments, il est important pour l’assuré de faire estimer son logement ainsi que les biens qu’il contient afin de déterminer le prix qu’il devra payer. Le mieux à faire pour faire évaluer la valeur de ses biens est de faire la somme des factures correspondant aux biens concernés.

Toutefois, si l’assuré ne dispose plus des factures correspondant à ses biens, l’assureur quant à lui dispose d’un moyen de réaliser une évaluation de la valeur des biens concernés. Une fois cette opération réalisée, l’assureur utilise ce qu’on appelle le coefficient de vétusté. Grâce à ce procédé, l’assureur déduira la valeur de vos biens et en déduira le montant de l’indemnisation en cas de sinistre.
Dans le cas où vous possédez des biens de valeur, il est important de faire intervenir un expert pour procéder à leur estimation. On parle ici de biens comme des meubles anciens, des bijoux précieux ou des tableaux de maître. Il faut savoir que la valeur de ces biens fait intervenir des critères très spéciaux pour qu’un simple assureur soit en mesure de les expertiser. C’est la raison pour laquelle il est recommandé de faire appel à des spécialistes dans ce cas précis.

Enfin, lorsqu’il est question des estimations, il est important pour l’assuré de se méfier des fourchettes de montants. En effet, il est très facile de se retrouver dans une catégorie supérieure à celle qui correspond à la valeur de vos biens. Si vos biens sont estimés à 25 000 euros, vous êtes susceptibles de vous retrouver par exemple dans la catégorie 20 000 – 40 000 euros. Ainsi, vous pouvez facilement vous retrouver à payer le même tarif qu’un assuré dont les biens sont estimés à 39 000 euros.
Il est à préciser que le fait de posséder une assurance habitation facilite énormément la vente d’un logement en ce sens qu’elle se transfère à l’acheteur. N’oubliez donc pas d’y penser lorsque vous envisagez de vendre votre maison.

Le montant de la franchise

Par définition, la franchise est le montant qui reste à la charge de l’assuré lorsqu’un sinistre couvert par son assurance habitation survient. S’il est vrai que la compagnie d’assurances verse des indemnités correspondantes à la couverture souscrite par le client, il reste systématiquement une somme d’argent que l’assuré doit payer de sa poche pour finir la réparation du préjudice subi. Il est possible de calculer le montant de cette franchise de trois façons différentes :

  •  il peut s’agir d’un montant fixe dont l’assuré doit s’acquitter ;
  •  le montant de la franchise peut être un pourcentage du montant à indemniser ;
  •  dans certains cas, il s’agit d’une combinaison des deux méthodes précédentes.

Il est important de savoir que chaque contrat d’assurance explique clairement comme se calcule chaque franchise. Il est donc vivement recommandé à l’assuré de prendre connaissance de ces informations. En outre, il est important de préciser qu’il existe en assurance habitation deux types de franchise à savoir : la franchise relative et la franchise absolue.

  •  La franchise relative

Ce type de franchise garantit une indemnisation complète. En effet, dès que le montant de la franchise relative est dépassé, le montant complet du sinistre est remboursé.

  •  La franchise absolue

Avant toute chose, il convient de préciser que lorsque le contrat d’assurance ne stipule pas que la franchise est relative, elle est par défaut absolue. Dans ce cas, l’indemnisation a lieu lorsque le montant du sinistre dépasse celui de la franchise. Cependant, et contrairement à la franchise relative, le montant qui sera remboursé ici sera la différence entre le montant du sinistre et celui de la franchise.

Qu’en est-il du mode d’indemnisation ?

Lorsque vous souscrivez à une assurance habitation, l’un des critères les plus importants à prendre en considération est celui du mode d’indemnisation. La connaissance de ces modes d’indemnisation permet de mieux s’y retrouver.

  •  La valeur de remplacement

Lorsqu’un contrat d’assurance prévoit l’indemnisation en valeur à neuf, l’assuré reçoit un remboursement total des frais de construction engagés lors de la réparation de sa maison. Dans ce cas, l’indemnisation se fait en deux temps. Dans un premier temps, l’assureur indemnise le coût de reconstruction de votre bien après la déduction du coefficient de vétusté. Ensuite, l’assureur verse un complément d’indemnisation équivalent à la vétusté de votre bien.
Il est important de savoir que ce mode d’indemnisation connait une limite si vous avez fait des investissements énormes dans la décoration et l’aménagement de votre logement. En effet, l’assurance finance la reconstruction uniquement à l’aide de matériaux et de méthodes modernes.

  •  La valeur d’usage

Dans le cas où le contrat d’assurance mentionne une indemnisation au titre de la valeur d’usage, l’assureur rembourse l’assuré au montant de la valeur de ses biens au moment du sinistre.

Quels sont les risques couverts par votre assurance ?

La question des risques couverts par votre assurance habitation est également l’une des plus importantes. En effet, si votre habitation n’est pas couverte en prévision d’un risque en particulier, vous ne pourrez bénéficier d’un remboursement de la part de votre assureur en cas de sinistre impliquant le risque en question. Si vous n’êtes pas assuré contre les incendies, vous ne serez pas remboursé en cas d’incendie impliquant votre logement. Il est donc recommandé aux assurés de vérifier que les risques qu’ils veulent éviter sont traités dans leur contrat. Parmi les risques couverts les plus fréquents, on peut citer :

  •  les incendies ;
  •  les dégâts des eaux ;
  •  le vol ;
  •  les catastrophes naturelles (tempête, grêle, neige) ;
  •  le bris de glace.

Il s’agit là d’une liste non-exhaustive des garanties les plus fréquentes. Sachez qu’il en existe d’autres qui peuvent être comprises dans les contrats d’assurance habitation.

Le statut de l’assuré

Le dernier critère à prendre en considération lors du choix de son assurance habitation concerne le statut de l’assuré. Il existe trois cas de figure à prendre en compte :

  •  l’assuré est locataire

Beaucoup l’ignorent, mais les locataires ont l’obligation de souscrire à une assurance habitation multirisque dont ils doivent présenter une preuve de validité à leur propriétaire tous les ans. Il est important de préciser que l’absence de ce justificatif peut être un motif de résiliation de bail.

  •  L’assuré est propriétaire du logement

Lorsque vous êtes propriétaire de votre logement, il est important de savoir que la loi ne vous oblige pas à souscrire à une assurance habitation. Il est donc tout à fait possible de vivre sans y souscrire. Toutefois, il est vivement recommandé d’opter pour une assurance afin d’avoir des garanties en cas d’incidents éventuels.

  •  l’assuré est copropriétaire du logement

Dans le cas où vous êtes copropriétaire d’un logement, il faut savoir que vous n’êtes pas toujours obligé de souscrire à une assurance habitation. En effet, celle-ci est généralement souscrite par le syndicat de copropriété. Cependant, il revient de votre responsabilité d’assurer vos biens qui eux ne sont pas couverts.

Conclusion

En définitive, force est de constater que l’assurance habitation apporte un nombre non-négligeable d’avantages aux assurés. En effet, en cas de sinistres, une assurance vous offre la possibilité de bénéficier de garanties susceptibles de vous aider à reconstruire votre logement. Toutefois, choisir une bonne assurance habitation est un choix qui ne doit pas se faire à la légère. De nombreux critères sont à prendre en considération et il est important d’être en confiance avec votre assureur avant de vous lancer. N’hésitez pas à demander un devis et faire jouer la concurrence afin d’obtenir de meilleures offres. Prenez également le temps de vous renseigner sur les différents contrats d’assurance qui vous sont proposés et n’hésitez pas à demander conseil à des personnes plus expérimentées que vous dans le domaine.

S’il est vrai que les compagnies d’assurances classiques sont nombreuses, sachez qu’il existe aujourd’hui de plus en plus de compagnies d’assurances en ligne. Ces établissements proposent des prix souvent plus attractifs que les compagnies classiques. Il s’agit donc là d’une alternative intéressante à envisager si vous êtes à la recherche d’un moyen de souscrire à une bonne assurance habitation à un tarif préférentiel.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here