Investir dans l’immobilier : Conseils, astuces et précautions

0
1145

L’immobilier est un secteur économique sûr et bénéfique pour toute personne qui a envie de prendre une certaine indépendance financière. C’est également un secteur qui permet de préparer les vieux jours et aussi d’assurer une transmission de biens de valeur à ses progénitures ou ses proches. Investir dans l’immobilier vous épargne des crises économiques et conjoncturelles que connaissent les autres secteurs d’activités. Mais, pour profiter pleinement de ses biens immobiliers, il est nécessaire d’avoir sous la main un planning bien établi. Que ce soit au début d’un projet d’investissement immobilier ou pour suivre l’évolution de l’existant, voici quelques conseils et précautions à prendre lorsqu’on souhaite investir dans le secteur de l’immobilier.

Quelques conseils pour la réussite d’un investissement immobilier

Pour réussir un investissement immobilier, il est bien évident de prendre en compte certains aspects. Il s’agit entre autres de :
  • chiffrer un retour sur investissement de l’immobilier que vous envisagez d’acquérir ;
  • étudier le marché immobilier de la zone afin de prévoir les plus-values à réaliser ;
  • choisir des stratégies pouvant vous permettre de maîtriser les différents dispositifs de réduction d’impôt, ainsi que la rentabilité du projet ;
  • réaliser des études pour la sécurité de vos transactions. Il serait hasardeux de se lancer dans n’importe quelle disposition, vu qu’on en dénombre plusieurs, mais avec différents modes de fonctionnement.

Il est également utile de se confier à un professionnel en investissement immobilier en cas de non-maitrise des dispositions qui régissent le secteur. Les agences immobilières sont les mieux placées pour ce type de recours. Le service immobilier fontainebleau par exemple joue le rôle d’appuie-conseil, car il vous permettra d’éviter d’éventuels obstacles liés à l’investissement.

Quelques atouts inhérents au choix d’investir dans l’immobilier

L’investissement immobilier, comme dit plus haut, est sûr et rentable. Il offre à l’investisseur plusieurs atouts importants.

Maîtriser la situation sociale

Nul n’ignore les dépenses que consacre un locataire pour s’acquitter de ses dettes mensuelles en matière de loyer. Investir dans un bien immobilier permet de faire des économies et supprimer ces dettes mensuelles. Par ailleurs, financer un bien immobilier offre de nombreuses possibilités. Parmi elles figure celle qui permet de disposer du droit de propriété sur les biens, notamment lors de la revente ou des travaux de rénovation.

Protéger toute la famille

Opter pour un investissement dans le secteur de l’immobilier permet d’être à l’abri de nombreux risques, ce qui n’est pas toujours le cas avec les autres secteurs d’activités économiques. En effet, il est très facile pour un propriétaire de faire de belles réalisations en se servant des frais de location d’appartement qu’il perçoit.

Aussi, un investisseur, propriétaire de bien immobilier, est capable de contracter auprès des institutions bancaires des prêts basés sur un bien immobilier. De même, l’investissement dans le secteur de l’immobilier constitue une protection pour la famille, car il a l’avantage de la transmission du patrimoine en l’état aux enfants.

Se constituer un patrimoine

Le business de l’immobilier fait partie des business à revenus passifs. Contrairement aux autres formes de placements qui sont souvent impactées par des contraintes économiques, le secteur de l’immobilier en subit moins. En optant pour la constitution d’un patrimoine à forte valeur ajoutée et pérenne pour ses proches, le propriétaire a la possibilité d’investir à moyen ou long terme selon son statut. Et pour cela, la loi lui permet de bénéficier de nombreux mécanismes de défiscalisation.

Réduire la fiscalité

La mise en vigueur de plusieurs mécanismes de défiscalisation est aussi une bonne raison pour investir dans le secteur de l’immobilier. De nombreux atouts sont tirés à travers ces différents dispositifs. Grâce à la loi Pinel qui vient remplacer la loi Duflot par exemple, il est possible de réduire ses impôts jusqu’à 21 % pour une durée d’environ 12 ans. Aussi, le dispositif Pinel offre la possibilité au bailleur de faire jusqu’à deux prêts par an. Toutefois, pour que celui-ci tire profit de la défiscalisation, l’appartement devra être un bien neuf. En plus, il sera mis en location nue pour une durée d’au moins 12 ans. Les contraintes de prix plafond sont également des aspects à prendre en compte.

Préparer sa retraite

Pour compléter ses revenus de manière efficace, l’immobilier demeure le secteur le mieux placé. Au même moment qu’il contribue à la réduction de la fiscalité, l’investissement immobilier permet au bailleur qui est à la retraite de compléter ses revenus par les frais de location.

Investissement dans l’immobilier : quelques astuces sur les mécanismes de défiscalisation

Plusieurs dispositifs permettent de réduire la fiscalité dans le secteur de l’immobilier. Au nombre de ceux-ci, on distingue :
Pour un investissement dans un bien immobilier neuf, optez pour la loi Pinel afin de profiter de 21 % du prix de revient de l’appartement.

Dans le cas des logements meublés, préférez le mécanisme Censi-Bouvard pour tirer profit de 11 % de réduction d’impôts. Autre avantage de ce système, c’est qu’il est possible de récupérer une somme de 20 % sur la Taxe sur Valeur ajoutée. Cependant, il faut noter que ces montants varient selon le type de location : loueur meublé non professionnel (LMNP) et loueur meublé professionnel (LMP).

Quant au dispositif Malraux, il sera profitable pour un bailleur qui désire effectuer des réfections d’une maison en zone protégée. Toutefois, une certaine condition doit être observée. Il s’agit par exemple du principe qui stipule que le logement à rénover devra se situer dans une zone protégée. Aussi, pour profiter de ce dispositif, la réfection doit se réaliser sur tout l’appartement avec un budget d’environ 100 000 euros. En dehors de ces conditions, d’autres principes sont à respecter pour bénéficier véritablement de la loi Malraux. Il s’agit entre autres des autorisations préfectorales et du type de résidence qui devra être mis en location pour une période d’au moins 9 ans.

Les précautions à prendre pour la bonne marche d’un projet d’investissement immobilier

Pour la bonne marche d’un projet d’investissement immobilier, certains risques élémentaires sont à éviter même si théoriquement on entend parler de « qui ne risque rien n’a rien ». Ainsi, il va falloir que l’investisseur qui désire concrétiser ses rêves dans l’immobilier évite :
  • d’acheter un logement trop coûteux. Le bien acquis sera mis en location ou en vente, c’est le but d’un investissement immobilier. Si le montant du bien est supérieur à son état, le bailleur sera obligé de consacrer beaucoup de moyens pour les travaux de rénovation, ce qui peut ne pas être rentable. Alors, l’investisseur doit avoir un réflexe sur cet aspect ;
  • de penser à gagner dans l’immédiat. Le secteur immobilier n’est un domaine rentable sur-le-champ. L’investisseur devra alors préparer des plans stratégiques qui seront définis à court, moyen et long terme. Pour ce fait, après un achat de bien, le propriétaire ne devrait pas avoir en tête le gain immédiat d’un retour sur investissement, mais la mise en place des stratégies efficaces qui peuvent motiver son investissement.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here