Comment réussir un placement immobilier ?

0
233

Certes, investir dans l’immobilier locatif est un excellent moyen d’accroître son patrimoine, mais son impact va encore plus loin. Cela permet à l’investisseur de se créer une source complémentaire de revenu et de bénéficier de nombreux avantages fiscaux. En ce sens, investir dans le locatif nécessite de passer par l’étape de projet. En premier lieu, il est important que vous définissiez clairement vos objectifs. Ensuite, il faut élaborer une stratégie pour les atteindre. Après avoir passé ces deux phases, il est maintenant temps de réaliser une étude de marché.

Tâter le terrain et identifier une zone géographique porteur

Un investissement locatif est toujours mieux réussi dans une zone à forte croissance démographique. Mais ce n’est pas le seul critère à prendre en compte. Il est aussi important de choisir une commune ayant de nombreuses infrastructures commerciales et qui soit bien desservie par les transports en commun. L’environnement doit également être pris en compte :

  • présence d’écoles,
  • infrastructures hospitalières,
  • capacité d’emploi,
  • industries…

Ces éléments de proximité influent considérablement sur l’engouement autour de votre location.

En outre, cherchez aussi à connaître le taux de logements vacants dans le quartier cible et les tarifs en vigueur. En somme, la région choisie doit avoir une forte demande locative et rassembler certains éléments qui assurent son occupation. Ces critères ajoutent aussi une plus-value à la revente. En effet, l’investissement locatif doit être minutieusement étudié comme c’est le cas lors d’un investissement dans les CFD avec Saxo Banque. C’est une étape à ne pas négliger.

Dispositifs Pinel et Denormandie : quels sont leurs apports ?

Comme souligné plus haut, l’État encourage l’investissement locatif. En contrepartie, il vous octroie une réduction d’impôt sur le revenu selon la durée de mise en location et certains critères. Ainsi, avec le dispositif Pinel, la législation veut que l’investissement porte sur un logement neuf. De son côté, la loi Denormandie demande d’investir dans la rénovation d’un bien immobilier ancien qui sera ensuite mis en location. Dans les deux cas, les loyers sont plafonnés.

Rechercher un promoteur et définir son type de locataire

Ici, le promoteur a pour mission de vendre votre bien. Veillez à choisir un promoteur avec une bonne notoriété et qui respecte les lois en vigueur. En outre, il doit aussi respecter le principe de la mixité des résidences. Par ailleurs, votre bien locatif fait partie de votre patrimoine. Celui-ci mérite donc d’être protégé et utilisé dans de bonnes conditions. Le bon locataire est celui qui paie régulièrement son loyer et qui ne dégrade pas le bien qu’il occupe.

La législation prévoit certaines clauses allant dans ce sens. Si le loyer est inférieur à 1/3 des revenus, il est possible de demander une caution solidaire. Il peut aussi s’agir d’une colocation. Ainsi, chaque participant doit payer une caution pour l’intégralité du loyer. Pour finir, il faut également prévoir dès le départ le type de bail que vous allez proposer à votre locataire. C’est un contrat qui vous renseigne sur le taux d’imposition, la durée du préavis, etc.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here