10 astuces pour maximiser sa rentabilité locative !

0
550

Les rendements locatifs font le bonheur de nombreuses personnes dans l’hexagone. Généralement, c’est lors de l’acquisition du bien que l’on met tout en oeœuvre pour optimiser sa rentabilité locative. Cependant, il existe bien de moyens qui permettent d’optimiser cette rentabilité. Voici 10 astuces que vous pouvez mettre en œœuvre pour accroître le retour sur votre investissement.

Se baser principalement sur les chiffres pour analyser son projet

C’est une règle de base, avant de se lancer dans tout projet immobilier, il faut faire des analyses précises. Il ne faut donc pas se fier aux préjugés, mais il faut plutôt faire confiance aux chiffres et rester attentif aux tendances de l’immobilier en France. En vous basant davantage sur ces paramètres que sur les retours d’expérience, vous augmentez vos chances d’avoir un meilleur rendement locatif. En pratique, ce qui a permis à d’autres personnes de réussir dans ce domaine ne vous permettra pas forcément de réussir. Il en est ainsi parce qu’il existe une multitude de paramètres qui peuvent influencer la rentabilité de l’investissement locatif.

Faire une bonne négociation du prix à l’achat du bien

Lorsque vous acquérez votre bien à un bon prix, il est plus facile de le rentabiliser par la suite. C’est à l’achat que l’on reconnaît un investissement à haut rendement. C’est pour cela qu’il faut rester à l’affût des bonnes affaires lorsque l’on veut réaliser un investissement locatif. Vous réaliserez les meilleures affaires immobilières avec :

  • Un propriétaire qui est pressé de vendre son bien ;
  • Un propriétaire en difficulté ;
  • Un investissement locatif déjà amorti.

Néanmoins, il faut rester très vigilant afin de ne pas se faire berner lors de l’achat. Ce n’est pas parce que l’on recherche un bien moins cher qu’il faut réaliser les transactions à la va-vite et sans vérifier l’état du bien.

Choisir le bien immobilier en fonction des points d’intérêt à proximité

Pendant l’achat d’un bien immobilier que l’on souhaite mettre en location, il faut tenir compte de la position géographique de ce dernier. Ce sont les propriétés situées non loin des points d’intérêts qui sont les plus rentables. Néanmoins, il faut bien faire ses analyses avant de s’y lancer parce que le prix du foncier joue également sa partition. Concrètement, la rentabilité pourrait être moindre en centre-ville à cause du prix élevé du foncier. N’hésitez donc pas à viser les biens situés en banlieue en confrontant les prix du foncier et les points d’intérêt à proximité.

Rénover le bien après achat

Acheter un ancien bien et le rénover avant de le mettre en location est une bonne manière d’optimiser sa rentabilité. Les travaux de rénovation apportent en effet une plus-value considérable au bien. Après les travaux, vous pouvez aisément augmenter le montant du loyer dans le respect du plafond autorisé. En quelques mois, vous aurez récupéré dans ces loyers le montant des travaux effectués.

Créer plusieurs appartements dans son bien immobilier

L’une des techniques pour accroître ses rendements locatifs est de subdiviser son bien immobilier en plusieurs lots. Selon la configuration de certains immeubles, vous pouvez faire un fractionnement en plusieurs appartements grâce à des travaux sur mesure. Vous pourrez ainsi recueillir plusieurs loyers en lieu et place d’un seul. Cependant, il ne faut pas perdre de vue l’imposition des loyers ainsi que les différentes charges liées à la location du bien. Il est donc conseillé de calculer sa rentabilité locative en se basant sur le rendement net après imposition.

Miser sur la location meublée sur une courte durée

Pour investir dans l’immobilier locatif, il est conseillé d’endosser le statut de loueur meublé non professionnel (LMNP). Il s’agit d’un statut qui vous permet d’obtenir un rendement après imposition assez élevé. En pratique, la location en meublé est bénéfique sur le plan fiscal. On bénéficie des avantages suivants :

  • Une déduction des charges relatives à l’acquisition du bien ;
  • Un abattement sur les recettes fiscales à hauteur de 50 %.

Par ailleurs, louer votre bien sur une courte durée vous permet d’accroître encore votre rentabilité. Il arrive même de dépasser les 20 % de rentabilité en adoptant cette stratégie. Il est en outre possible de réaliser une plus-value plus importante en revendant le bien lorsque l’investissement est amorti. N’hésitez donc pas à envisager cette solution le moment venu.

Opter pour des prêts immobiliers pour effectuer un investissement locatif

C’est une évidence qu’un investissement locatif sur fonds propre est une opération très sereine et assez bénéfique. Cependant, ne nous leurrons pas, tout le monde n’a pas les moyens de procéder ainsi d’autant plus que les montants des biens immobiliers sont généralement colossaux. Même si vous avez les moyens nécessaires pour faire un tel investissement, il faut réfléchir à deux fois. En effet, il se pourrait que mettre votre argent sur un compte épargne soit plus rentable. Il est donc conseillé de financer son investissement locatif grâce à un emprunt immobilier. Vous utiliserez alors vos loyers pour rembourser le prêt.

Justifier d’un apport personnel lors de la sollicitation des crédits

Lorsqu’on décide d’investir dans l’immobilier locatif, il est toujours mieux de partager le risque avec un organisme financier. De plus, en empruntant avec apport, vous avez plus de chance d’augmenter votre rentabilité locative. En pratique, le prêt avec apport personnel vous permet d’accroître :

  • La confiance du prêteur ;
  • Le montant de l’emprunt ;
  • La facilité du remboursement du prêt…

Rechercher un taux plus bas pour son prêt immobilier

L’une des meilleures solutions pour augmenter la rentabilité de son investissement locatif est la renégociation de son prêt immobilier. Cette opération vise l’obtention d’un taux d’intérêt plus bas. Les prêts immobiliers se font généralement sur de très longues durées. Il peut donc arriver qu’après plusieurs années le taux moyen des prêts immobiliers sur cette durée connaisse une baisse. La renégociation a plus de chance d’aboutir lorsqu’on est dans la première moitié du crédit et que l’écart observé se situe entre 0,7 et 1 point. Par ailleurs, si vous n’arrivez pas à avoir gain de cause, pensez au rachat de crédit. Il s’agit d’un bon moyen pour réduire ses mensualités. Mais, il faudra accepter en contrepartie le rallongement de la durée dudit crédit.

Renégocier ses assurances

Au même titre que les crédits immobiliers, il est tout à fait possible de renégocier ses assurances afin d’optimiser ses rendements locatifs. Les propriétaires bailleurs souscrivent souvent :

  • Une assurance liée au prêt ;
  • Une assurance propriétaire non occupant ;
  • Une assurance loyers impayés.

Il suffit de jouer sur la concurrence pour obtenir de meilleures offres d’assurance. Vous vous ferez ainsi de belles économies, de quoi augmenter votre rendement locatif.

Investir dans l’immobilier locatif n’est pas une opération anodine. On peut mettre en pratique quelques astuces simples pour optimiser sa rentabilité. En pratique, il suffit de réduire les dépenses relatives à son investissement et de créer davantage de recettes pour avoir gain de cause.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here