Rachat de crédit immobilier : prenez garde !

0
1122

Le rachat de crédit est une pratique de plus en plus courante dans le domaine des prêts immobiliers. Nombreuses sont les raisons qui motivent alors les débiteurs à aller renégocier leur crédit immobilier auprès de leur agence bancaire ou à en procéder le rachat dans une autre banque. Cette pratique qui présente des avantages certes cache cependant de nombreux aspects qui ne vont pas dans l’intérêt du débiteur. À cet effet, quels sont les aspects que les agences bancaires ne nous expliquent jamais et qui risquent de maintenir le client dans la spirale de la dette ?

Le crédit immobilier : qu’est-ce que c’est ?

Comme son nom l’indique, le crédit immobilier est un emprunt concocté auprès d’une banque dans le but de financer l’acquisition d’un logement ou une partie de biens immobiliers. Le souscripteur d’un tel emprunt est alors astreint au payement d’un taux d’intérêt selon la structure bancaire. Ainsi, existe-t-il plusieurs types de prêts immobiliers. Il y va de la banque et de son client.

Le rachat de crédit immobilier

Le rachat de crédit immobilier est monnaie courante dans le système bancaire. Il est pratiqué par des clients ayant un besoin de faire des économies sur leur mensualité. Mais, l’initiative d’un rachat de crédit n’est pas spontanée de la part d’un débiteur. Il provient régulièrement des banques qui offrent de nombreux avantages, dont la réduction du taux d’intérêt. En effet, il s’agit d’une stratégie marketing visant à conserver un client ou à l’arracher à une banque concurrente.

Le rachat de crédit immobilier se décline en deux cas :
  • Le premier cas : le client va auprès de sa banque pour bénéficier d’un taux de crédit inférieur au taux de crédit d’un prêt précédent dont le remboursement est toujours en cours. Dans ce cas, on parle de renégociation de crédit immobilier.
  • Le second cas : ici, le client va auprès d’une banque concurrente offrant un meilleur taux pour pouvoir bénéficier d’un nouvel emprunt afin de couvrir le premier. On parle alors d’un rachat de crédit immobilier.

Dans l’un ou l’autre des cas, le client souhaite alléger son payement afin de retrouver un peu du souffle ; toute chose qui n’est pas facile, car il faut prendre en compte de nombreux paramètres.

Le rachat de crédit immobilier ou la spirale de la dette

Il est certes avantageux pour le client de toujours rechercher les taux d’intérêt bas pour mieux profiter de son crédit, mais le plus grand mal est qu’il demeure toujours dans la dette. Ainsi, les banques créancières du premier emprunt de crédit immobilier ne sont toujours pas favorables à une renégociation des crédits, d’autant plus qu’au départ il était à taux fixe.

Quant aux banques concurrentes qui acceptent le rachat du crédit, il s’agit en fait d’une stratégie ayant pour objectif de vous compter au sein de leur clientèle. Ce qui sous-entend alors que le bas taux d’intérêt ne restera pas toujours ainsi, ou mieux il s’agissait d’une promotion. Ainsi, il est fort probable qu’un client à la recherche de bas taux d’intérêt procède par le mécanisme du rachat de crédit à chaque fois qu’il sent le poids de la dette.

Le risque de surendettement

De nombreux spécialistes des questions immobilières ont pu observer que le rachat de crédit présente de nombreux risques aussi bien pour les clients que pour les banques. Mais, du fait que ce sont toujours les clients qui sont intéressés par ces produits, voici trois raisons qui doivent vous amener à éviter le rachat de crédit immobilier :

  • En plus de ne pas être sûr que la différence entre le nouveau taux et l’ancien puisse couvrir vos frais de rachat, ce dernier est onéreux ;
  • En cas d‘insolvabilité, vos biens hypothéqués seront saisis ;
  • Le rachat de crédit en cas de non-payement peut vous priver de vos avantages en matière de fiscalité et de sécurité sociale.
Pour ne pas se retrouver face à une commission de surendettement, le mieux en cas de demande d’un crédit immobilier est de faire appel au service de courtage afin de bénéficier de meilleures offres.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here