Rachat et renégociation de crédit immobilier : Principes et différences !

0
356

Pour réaliser un projet immobilier, il est parfois nécessaire de demander un prêt auprès d’une banque. Sur le marché actuel, les crédits immobiliers se sont établis à un taux d’intérêt très bas. Chez la plupart des structures financières, les taux d’intérêt pratiqués sont en dessous de 3 % depuis quelques années. De ce fait, plusieurs emprunteurs sont tentés de revoir à la baisse les conditions de leurs crédits immobiliers en cours. Il existe pour ce faire deux techniques à savoir : la renégociation et le rachat de crédits. En quoi consistent ces pratiques ? S’agit-il de la même chose ? Quels sont les principes ? Quels sont les avantages ? Comment choisir ? Ce sont là autant de questions auxquelles nous répondons dans cet article. Bonne lecture !

Qu’est-ce que le rachat de crédit immobilier ?

De manière basique, le rachat de crédit immobilier consiste à souscrire un nouveau contrat de prêt. Il s’agit en d’autres termes d’une opération bancaire qui permet à un emprunteur de regrouper plusieurs crédits en un seul. Peu importe les circonstances dans lesquelles vous effectuez le regroupement, l’objectif d’un rachat de crédit immobilier est d’améliorer les conditions pour vous faire bénéficier d’un taux d’intérêt bas. Pour cette raison, la banque ou l’organisme prêteur devra mettre en place un nouveau prêt pour vous aider à rembourser ce qui reste sur le crédit immobilier initial. Dans tous les cas, il est recommandé de veiller à ce que l’opération soit profitable.

Pour bénéficier des meilleures conditions d’utilisation, il est important de savoir comment faire un rachat de crédit immobilier. Selon les dispositions en vigueur, l’emprunteur peut parfaitement intégrer des crédits à la consommation au montage financier. Ainsi, il aura à rembourser une seule mensualité. À noter que le taux d’intérêt est fixe et que la durée du prêt peut être maintenue. Dans certains cas, il est tout à fait possible d’allonger la durée du crédit immobilier. Mais, pour bénéficier de ces privilèges, il faut que la totalité de vos encours immobiliers soit supérieure ou égale à 60 %.

Comment faire racheter son crédit immobilier ?

De manière générale, un rachat de crédit immobilier se fait dans un établissement bancaire autre que sa banque. Pour se faire, vous devez dans un premier temps chercher à connaitre différents acteurs dans ce domaine. Cette démarche vous aidera en effet à mieux préparer le rachat de votre crédit immobilier. Il s’agira de confronter différentes offres pour choisir ce qui vous convient. Si cette comparaison permet de bénéficier de taux d’intérêt très bas, l’opération peut être fastidieuse et chronophage. Vous pouvez toutefois déléguer le travail à un courtier. Ce dernier se chargera de vérifier des éléments tels :

  • le type de taux pratiqué ;
  • la durée du contrat ;
  • le montant de l’assurance ;
  • le taux annuel effectif global (TAEG), y compris la totalité des frais de crédit.

Une fois que votre courtier vous aura fait une proposition, il vous reviendra de donner votre accord et de signer le nouveau contrat pour conclure le rachat de crédit immobilier. Précisons toutefois que vous devez attendre la fin de la durée légale de rétraction pour pouvoir entrer en possession des fonds.

Qu’est-ce que la renégociation de crédit immobilier ?

La renégociation de crédit immobilier est une opération bancaire qui consiste à contacter sa banque pour revoir le taux d’intérêt initialement conclu. Si cette démarche est généralement simple, il convient de savoir comment renégocier un crédit immobilier. Dans la plupart des cas, cet exercice de négociation permet à un emprunteur de modifier les conditions d’un contrat de crédit immobilier souscrit auprès d’une structure financière. L’idée est bien entendu d’obtenir des taux plus bas que ceux pratiqués dans le passé. Pour ce faire, vous devez signer un avenant après un examen sérieux de votre dossier par la banque ou l’organisme financier. Cette modification spécifie le nouveau taux d’intérêt ainsi que les nouvelles modalités de remboursement du prêt immobilier.

Dans la plupart des cas, une renégociation de crédit immobilier influence :

  • le taux d’intérêt ;
  • la durée du contrat ;
  • le montant de la mensualité ;
  • l’échéancier.

Pour une renégociation financièrement rentable, il est indispensable que l’opération bénéficie d’un écart minimal de 0,5 % entre le taux renégocié et le taux initial. De façon concrète, cette rentabilité se traduira par une baisse du montant de la mensualité et donc de la durée de remboursement. Avant de choisir cette option, il est extrêmement recommandé de bien évaluer le coût total du crédit. Si les frais de dossier peuvent largement influer sur le montant total, il est intéressant de noter que cette solution vous évite les formalités administratives. Votre dossier est en effet conservé auprès de la même banque.

Comment renégocier son crédit immobilier ?

De manière générale, une renégociation de crédit immobilier se fait en trois étapes distinctes. D’abord, il faut estimer le coût du capital restant à rembourser. Ce calcul vous permet en effet de vous fixer un objectif de renégociation. Ensuite, vous devez faire une simulation de crédit immobilier auprès de votre banque. Cette démarche vous permet de comparer différentes conditions. Vous obtenez ainsi un outil efficace de négociation. Enfin, vous devez rassembler tous les arguments utiles pour convaincre la banque à vous accorder la renégociation de crédit immobilier. Sur ce point, vous aurez beaucoup à faire. En général, les banques sont réticentes à l’idée de revoir leur taux d’intérêt. Elles n’ont d’ailleurs aucun intérêt à pratiquer un taux renégocié. Cependant, vous pouvez obtenir satisfaction en adoptant de bonnes méthodes. En cas de refus, vous pouvez vous tourner vers une autre banque. On parle dans ce cas de rachat de crédit immobilier.

Les établissements financiers étant différents les uns des autres, les critères et conditions de renégociation de crédit immobilier peuvent largement varier. Selon le profil de l’emprunteur, certains établissements se montrent plus ou moins flexibles. Si vous êtes un bon client, vous avez plus de chance de voir votre demande aboutir, contrairement à un mauvais client. Pour obtenir gain de cause, ce dernier type de client aura à mener des démarches complexes. Même si la renégociation lui est accordée, la réduction est souvent limitée.

Quelles sont les conditions pour faire un rachat ou une renégociation de crédit immobilier ?

Si la renégociation de crédit immobilier est facile à faire, elle est soumise à certaines conditions. Si vous envisagez de mener cette démarche auprès de votre banque, assurez-vous que votre situation personnelle et bancaire est irréprochable. Vous devez être dans la première moitié du crédit immobilier et le capital dû restant doit être supérieur ou égal à 70 000 €. L’autre condition à remplir concerne l’écart entre votre taux et les taux actuels. Il doit se situer entre 0,7 et 1 %. En cas de renégociation, votre situation est actualisée et vous devez justifier vos revenus et vos charges actuelles.

Lors d’un rachat de crédit, il est indispensable pour le ménage de remplir les conditions relatives au taux d’endettement. C’est d’ailleurs pour cette raison que la banque doit veiller à la compatibilité des mensualités avec les revenus de l’emprunteur. Selon le cas, il peut être nécessaire de réduire le montant de la mensualité de crédit pour alléger le budget mensuel de l’emprunteur. Parfois, c’est la durée de l’emprunt qui est revue à la baisse. À noter que certaines structures financières effectuent un mélange entre ces deux possibilités pour offrir le meilleur à leurs clients.

Rachat et Renégociation de crédit immobilier : quels sont les frais impliqués ?

Si le rachat est une solution envisageable pour profiter d’un taux d’intérêt bas, il est coûteux. En effet, cette opération se réalise auprès d’une autre banque et implique des frais. Il s’agit par exemple des frais de dossier pour le nouveau contrat et des frais de votre nouvelle assurance. À noter qu’il existe également des indemnités de remboursement anticipé à verser à votre ancienne banque. Au lieu donc de vous focaliser sur un bon taux annuel effectif global, il est préférable de considérer tous les frais impliqués dans un rachat de crédit immobilier. En outre, il est recommandé de demander un devis complet et d’analyser tous les paramètres avant de prendre une décision. Pour savoir si le rachat de crédit est avantageux, vous pouvez demander l’avis d’un expert du domaine.

De son côté, la renégociation est largement plébiscitée pour ses avantages financiers. Néanmoins, il convient de préciser qu’il s’agit d’une opération qui exige préparation et diplomatie. Si cette pratique est tout à fait légale, elle n’est pas du goût des établissements financiers. Il vous revient en tant que client de rassembler de solides arguments pour l’aboutissement de la démarche. De manière générale, les banques appliquent des frais correspondants à une partie du capital restant à payer. N’hésitez pas à faire une simulation avant de conclure la renégociation de votre crédit immobilier.

Quels sont les avantages d’un rachat de crédit immobilier ?

Un rachat de crédit immobilier est une opération intéressante en ce sens qu’il permet une meilleure gestion des comptes et des paiements de mensualités. Grâce à cette solution, vous pouvez parfaitement regrouper toutes vos créances. Votre compte sera donc débité une seule fois par mois jusqu’à la fin du contrat. En centralisant le mouvement de votre compte, vous facilitez largement vos démarches et la gestion de votre budget au quotidien. De plus, il est possible de faire bénéficier à vos crédits à la consommation en cours d’un meilleur taux issu de l’immobilier. En effet, lorsque vous effectuez le rachat de prêt immobilier, un taux d’intérêt est appliqué à votre nouvelle mensualité. Vous diminuez ainsi le coût des crédits à la consommation et vous bénéficiez d’un taux d’intérêt nominal.

Si vous voulez, vous pouvez ajouter un autre crédit pour un projet différent de ceux pour lesquels vous avez déjà un prêt en cours. En collaborant avec un courtier expérimenté, vous obtiendrez certainement les meilleures conditions. Selon le cas, ce dernier se prononcera sur la possibilité de débloquer un nouveau crédit après un rachat de prêt immobilier. Dans tous les cas, cette opération répond à un certain nombre de besoins. Il peut s’agir par exemple de financer l’acquisition d’un nouveau bien immobilier ou un ensemble de projets à la consommation (achat d’un nouveau véhicule, réalisation de travaux, remboursement d’un découvert bancaire ou d’une dette fiscale, etc.).

Quels sont les avantages d’une renégociation de crédit immobilier ?

Conscients des avantages de l’opération, les Français sont de plus en plus tentés par l’idée de renégocier le taux d’intérêt de leur crédit immobilier.

D’après une enquête réalisée par l’IFOP en 2013, environ 45 % des particuliers ont déjà tenté une renégociation de leur crédit immobilier.

Cette solution permet en effet de réaliser des économies pouvant se chiffrer en des milliers d’euros. En comparant différentes offres avant de choisir, vous pouvez profiter de conditions plus avantageuses.

De manière générale, la renégociation de crédit immobilier présente un réel avantage à l’emprunteur. Vous bénéficiez en effet d’une réduction du montant des mensualités, soit la durée du remboursement. Retenez toutefois que cette opération est différente d’un rachat de crédit immobilier. Si vous prenez cette option, vous n’aurez pas à payer les frais de nouvelle assurance emprunteur. En outre, les pénalités de remboursement anticipé ne sont pas obligatoires. Néanmoins, vous devez payer des frais de dossier pouvant atteindre 600 euros.

Racheter ou renégocier son crédit immobilier : quelle option prendre ?

Avant d’effectuer un choix entre un rachat et une renégociation de crédit immobilier, il est important d’estimer les avantages et les inconvénients de chaque opération, sans oublier leurs coûts. De manière générale, le rachat implique des dépenses plus importantes que la renégociation. Mais, faut-il se baser uniquement sur cet élément pour se décider ? Que nenni !

Il existe en effet plusieurs paramètres à considérer avant d’effectuer un choix. Avec une renégociation de crédit, vous ne souscrivez pas une nouvelle garantie. Toutefois, il est important de noter que le taux d’intérêt n’est jamais aussi intéressant que dans le cas d’un rachat de crédit. Peu importe vos compétences de diplomate et la pertinence de vos arguments, il vous sera difficile, voire impossible, d’obtenir le meilleur taux dans votre banque habituelle. Puisque vous avez déjà signé un contrat avec elle, votre banque sait que vous aurez à dépenser beaucoup d’argent si vous souhaitez aller voir ailleurs. Elle peut donc profiter de cette situation pour refuser de revoir son taux d’intérêt à la baisse.

En optant pour un rachat de crédit, vous pouvez bénéficier du meilleur taux d’intérêt. Retenez cependant que cette démarche est fastidieuse et peut prendre beaucoup de temps. Lors d’un rachat de crédit immobilier, vous repartez normalement sur un nouveau prêt dans un autre établissement financier. Pour cette raison, vous devez commencer le paiement d’une nouvelle assurance emprunteur. Il s’agit d’une occasion qui vous est offerte pour choisir la meilleure garantie. Veillez donc à prendre toutes les précautions pour obtenir un taux d’assurance très bas en plus du taux d’intérêt de votre crédit immobilier. Ainsi, vous réalisez des gains qui vous feront profiter d’un faible taux d’intérêt. Si vous avez déjà remboursé une bonne partie de votre crédit, votre gain sur l’assurance de prêt surpassera celui des intérêts d’emprunt.

En résumé, le rachat et la renégociation de crédit immobilier sont deux opérations pouvant vous permettre de bénéficier d’un taux d’intérêt plus bas. Elles ont chacune leurs avantages et inconvénients et il revient à chaque emprunteur de choisir ce qui lui convient.

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here