Immobilier d’entreprise : quelles tendances pour 2020 ?

0
118

L’année 2020 s’annonce aussi prometteuse que les 12 derniers mois écoulés. Le marché restera en plein essor avec des sociétés toujours très ambitieuses. Quant à l’offre, elle demeurera certainement en mutation avec des espaces de travail de plus en plus conviviaux. Découvrez les principales tendances de l’immobilier d’entreprise.

Un secteur très dynamique

Le prix de l’immobilier d’entreprise devrait continuer à progresser en 2020 dans la plupart des grandes agglomérations. La valeur des biens n’enregistrera certainement pas d’envolée significative. Cela s’explique par une perspective stable des taux d’intérêt. Les sociétés pourront donc trouver des financements pour acquérir des sièges. Les tarifs grimperont indubitablement dans les principales villes de la France. Les prix locatifs resteront également assez compétitifs. Logiquement, ils devraient enregistrer une hausse légère. En effet, les attentes des entreprises continueront d’évoluer. Elles ne se contenteront plus des locaux excentrés et modernes avec parking. Elles privilégieront plutôt des immeubles situés dans les zones attractives. Elles s’intéresseront en priorité aux bureaux au cœur des quartiers et à proximité des restaurants. Cela s’explique notamment par la volonté des dirigeants d’attirer des jeunes compétents et branchés. Ils miseront surtout sur des locaux chaleureux et conviviaux.

Le marché de l’immobilier d’entreprise restera sous l’emprise des nouveaux concepts bureautiques tout au long de l’année 2020. De nombreuses startups chercheront à expérimenter les tendances récentes comme le Desk sharing, le flex office ou le coworking. Les dirigeants opteront plutôt pour des immeubles user centric. Les sociétés miseront sur des espaces flexibles qu’ils pourront réaménager à leur convenance. Bien évidemment, les agences immobilières diversifieront leurs offres pour répondre aux attentes de leur clientèle. Elles n’hésiteront pas à se positionner sur les principaux segments de ce marché.

Le plébiscite du coworking

L’immobilier d’entreprise restera surtout dominé par cette tendance en 2019. Le coworking représente une aubaine pour les nomades digitaux. Il convient également aux salariés et aux travailleurs indépendants en situation de mobilité. Les structures de coworking demeurent des lieux très prisés par les startups. Les promoteurs peuvent facilement y rencontrer des personnes-ressources dont l’assistance pourrait se révéler cruciale pour la mise en œuvre de vos projets. Ces centres disposent généralement des espaces professionnels de travail avec des bureaux privés. Certains de ces établissements proposent aussi des salles de réunion à leur clientèle. Vous pourrez donc y rencontrer vos collaborateurs et vos partenaires.

L’attractivité du coworking s’explique par son prix très intéressant et assez flexible. Vous n’avez pas besoin d’un budget important pour faire du coworking. Vous pouvez louer un espace pour quelques heures, jours ou semaines. Tout dépendra de votre programme. Le succès de ces structures se justifie également par leur convivialité. Les promoteurs y installent souvent des restaurants et des espaces de détente. Vous pourrez donc profiter d’un agréable after-work après le travail. Les salariés et dirigeants des grandes sociétés recourent fréquemment au coworking lors de leurs voyages ou rendez-vous d’affaires. Cette tendance de l’immobilier d’entreprise marque un changement progressif des habitudes de travail.

Plébiscité par les startups et les travailleurs indépendants, le coworking séduit aussi les grandes entreprises.

La remise en cause du bureau individuel

Outre le coworking, de nouvelles formes d’environnement de travail influenceront fortement le marché de l’immobilier d’entreprise en 2020. Dans cette catégorie, le flex office et le desk sharing demeurent les tendances les plus en vogue. Ces deux notions restent assez proches et s’inscrivent dans la même logique que l’open-space. Elles prônent l’ouverture des locaux. Elles consacrent la fin des bureaux dédiés. Les agents peuvent s’installer à leur convenance. Ils accèdent librement aux espaces de travail partagés, flexibles et interconnectés. Pour mettre en place ce type d’organisation, les entreprises privilégieront des immeubles spacieux dont la configuration favorise une dynamique collaborative. La localisation et l’emplacement d’un bureau ne se décident plus en fonction du statut social. L’aménagement s’effectue pour booster la capacité des employés à travailler et à innover ensemble.

Pour mettre en place un tel mode de fonctionnement, l’entreprise équipe simplement les salariés d’ordinateurs configurés sur la base de leurs responsabilités. Ils pourront s’installer librement dans les locaux de la société. Les systèmes de flex office et de desk sharing proposent généralement des espaces de créativité comme des salles de projection sur écran géant ou des pièces de diffusion de musique. Les agents peuvent y aller pour préparer un discours à haute voix. Bien évidemment, les entreprises prévoient aussi un local pour les pauses. Les collaborateurs peuvent y prendre du café et discuter de manière informelle. Certains immeubles proposent même des espaces de concentration et de silence ainsi que des zones pour passer des appels sans importuner les employés.

Le flex office et le desk sharing restent très prisés par les entreprises qui comptent un nombre important de commerciaux, de consultants ou de freelancers. Ces derniers se rendent souvent au siège pour effectuer quelques tâches ponctuelles avant de retourner sur le terrain. Les immeubles réservés au flex office et au desk sharing prévoient généralement quelques espaces sécurisés pour les services de RH et de comptabilité. Cela s’explique par un souci de confidentialité.

Le flex office et le desk sharing aident les dirigeants à améliorer les conditions de travail de leurs collaborateurs. Ces solutions répondent aux contraintes du monde actuel caractérisé par une plus grande mobilité. Elles séduisent par leur indéniable flexibilité. Elles réduisent considérablement le stress des agents. Elles contribuent fortement à limiter le taux d’absentéisme dans les sociétés. Ces tendances de remise en cause du bureau individuel connaitront un véritable essor en 2020. Bien évidemment, cela impactera le marché de l’immobilier d’entreprise.

Les reconversions d’espace

Cette tendance, observée tout au long de 2019, devrait se confirmer en 2020. Les rues préalablement réservées aux commerces continueront certainement à se transformer en quartiers d’affaires. Cette refonte immobilière s’explique par la volonté des entreprises de se rapprocher davantage des grandes agglomérations. Cela se traduit par le réaménagement de certains centres en espace de stockage ou en showroom. Ce phénomène s’observe dans la majorité des villes importantes de la France. Cette tendance s’intensifiera certainement en 2020. Cela redynamisera le marché de l’immobilier d’entreprise.

Les villes les plus prisées sur le marché de l’immobilier d’entreprise

Ce secteur restera assez dynamique en 2020 avec des offres assez diversifiées. Les perspectives s’annoncent très intéressantes avec les municipalités qui rivalisent d’ingéniosité pour attirer les promoteurs.

  • Le centre parisien séduit énormément les sociétés. Celles-ci louent souvent des locaux dans le IIe, le VIIIe ou le IXe arrondissement. Ces quartiers restent assez prisés en raison des prix très compétitifs. Ils impressionnent les dirigeants par leur ambiance assez conviviale. Les entreprises axent généralement leurs recherches de bureaux sur la zone qui couvre la place de l’Étoile au Sentier en passant par la Gare Saint-Lazare et les environs de l’Opéra. Le tiers des demandes de location bureaucratique se trouve dans ce secteur. Bien évidemment, les tarifs y restent assez élevés. Cette tendance ne devrait pas s’inverser en 2020. Pour supporter des prix plus abordables, prospectez au niveau du 10e arrondissement. Dans ce quartier, les tarifs restent plus bas de 25 % que dans les localités environnantes. Une tendance haussière s’observe plutôt dans le IIIe et le IVe arrondissement.
  • En Ile-de-France, le marché de l’immobilier d’entreprise reste assez dynamique dans la ville de Boulogne. L’attractivité de cette localité s’explique par des prix locatifs assez intéressants. D’autres zones comme La Défense, Levallois-Perret ou Saint-Denis attirent également les sociétés. Aucun changement majeur ne devrait s’observer en 2020.
  • En région, la ville de Lyon demeure l’eldorado des startups. Fort logiquement, son marché de l’immobilier d’entreprise se trouve en plein essor. Les promoteurs profitent sur place d’une offre assez diversifiée avec des immeubles user centric, des espaces de coworking, etc. Marseille figure aussi parmi les localités très prisées. Bordeaux attire également les entreprises et les tarifs y restent assez intéressants. L’attractivité de ces zones s’explique par leur accessibilité. Elles garantissent une mobilité idéale. Cela permet aux sociétés de séduire plus facilement de jeunes recrues.
  • D’autres cités comme Aix-en-Provence, Montpellier ou Lille attirent également les entreprises. Cela se traduit par une hausse des recherches de bureaux dans ces zones. La ville de Rennes a aussi enregistré une forte progression des demandes locatives ces dernières années. Cette tendance devrait se confirmer en 2020. L’accessibilité et la mobilité demeurent les principaux atouts de ces localités. Elles séduisent également par leurs offres diversifiées.

En définitive

En 2020, le marché de l’immobilier d’entreprise continuera sur la même lancée qu’en 2019. Il demeurera assez dynamique. Les prix enregistreront une progression assez modérée dans la quasi-totalité des grandes agglomérations. Bien évidemment, de nouvelles municipalités essaieront d’attirer les sociétés en améliorant leur accessibilité et leurs offres immobilières. Sauf un changement majeur, les principales tendances observées en 2019 devraient perdurer. Ainsi, le plébiscite du coworking se confirmera en 2020. D’autres startups et promoteurs indépendants n’hésiteront pas à expérimenter le partage des espaces de travail. De nombreuses sociétés essaieront également les nouveaux concepts qui remettent en cause la mentalité du bureau individuel. Le flex office et le desk sharing devraient continuer à séduire les entreprises. Cela influencera indubitablement leur choix locatif et d’achat. Les dirigeants privilégieront davantage les offres immobilières qui garantissent une plus grande flexibilité et davantage de mobilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here