Cession d’un bien immobilier : Conseils pour y parvenir rapidement !

0
82

Ça y est ! Votre décision est prise : vous allez mettre en vente votre maison ou votre appartement. Pour que cette opération se déroule au mieux et que vous puissiez tirer le meilleur prix de cette cession, il est indispensable de mener au préalable certaines actions. À l’instar de plusieurs autres secteurs, celui de l’immobilier a lui aussi été impacté par la crise de la Covid-19. Pour réussir donc à céder rapidement votre bien immobilier, nous mettons à votre disposition quelques astuces et conseils qui vous faciliteront la tâche.

Vendre soi-même ou consulter une agence immobilière 

Avant toute chose, vous devez d’abord décider si vous préférez procéder seul à la vente de votre bien ou alors, vous faire épauler par les spécialistes d’une agence. Bien que cela puisse permettre de réaliser quelques économies, le fait de procéder soi-même à la vente de son bien peut être une opération assez complexe. Cela l’est d’autant plus lorsqu’on n’a aucune expérience dans le domaine. Vu le temps et l’énergie que cette opération peut requérir, beaucoup préfèrent opter pour les services d’une agence.

Si vous aussi vous choisissez finalement cette option, alors prenez au préalable le soin de comparer les commissions et prestations qu’offrent plusieurs agences. Vous pourrez ainsi sélectionner celle qui vous convient. Si votre bien immobilier se trouve par exemple à Paris et que vous avez du mal à dénicher une agence fiable, alors vous n’aurez qu’à vous tourner vers Batignolles Immobilier. Grâce à son équipe composée uniquement de professionnels qualifiés, cette structure saura vous aider dans vos diverses démarches.

Dépersonnaliser le bien immobilier

Quelle que soit la solution choisie pour la vente de votre logement, il est primordial de procéder à la dépersonnalisation de ce dernier, si vous souhaitez le vendre au plus tôt. Pour ce faire, il faudra faire le vide et retirer des différentes pièces, les éléments qui reflètent votre vie ou votre personnalité. Vous devrez par exemple retirer les photos de famille qui sont accrochés aux murs ou encore changer la couleur de la décoration et la rendre plus impersonnelle. Durant les visites, les éventuels acheteurs pourront alors plus aisément se rendre compte des véritables surfaces de chaque pièce. Cela leur permettra alors de mieux se projeter.

Avoir des attentes plutôt réalistes

Bien évidemment, pour réussir à vendre sans tarder votre bien, vous devez le proposer à un prix intéressant. Déterminer « le bon prix » est une opération assez délicate, dans la mesure où divers facteurs doivent être pris en compte. Au nombre de ces facteurs figurent notamment :

  • Le nombre de pièces ;
  • La présence ou non d’espaces extérieurs (jardins, balcons) ;
  • La proximité de gares, d’écoles, jardins publics ou supermarchés ;
  • La localisation.

Même si vous pensez que votre logement est un bien d’exception, il faudra prendre garde à ne pas le mettre en vente à un tarif trop élevé, car cela risquerait de décourager les éventuels acheteurs. Pour une estimation raisonnable et fiable, n’hésitez pas à vous faire conseiller par des professionnels en la matière. Avant de poster l’annonce, vous pouvez toutefois augmenter légèrement le prix. Cela vous laissera une marge de négociation avec les acheteurs.

Mettre en avant les atouts du bien et éviter de camoufler les défauts

Pour susciter l’intérêt des acheteurs, il faudra bien entendu que les points forts du bien soient véritablement mis en avant. La maison dispose-t-elle d’une suite parentale ? Les espaces sont-ils magnifiques et assez vastes pour une grande famille ? La luminosité dans les différentes pièces est-elle sublime ? Si la réponse à toutes ces questions est affirmative, alors n’hésitez pas à mettre en avant tous ces atouts dans votre annonce.

Contrairement à ce que font certains propriétaires, il est conseillé de ne pas cacher les éventuels défauts de la maison. L’acquéreur peut d’ailleurs vous en faire le reproche après l’acquisition. Dans la mesure du possible, optez plutôt pour la réparation des différents défauts. Il peut s’agir par exemple de travaux de réparation de la toiture, du remplacement de la chaudière ou encore de la mise aux normes actuelles des installations électriques. Cela nécessitera certes des moyens financiers, mais vous pourrez dans ce cas ajouter le prix des travaux au montant de la cession.  

Prévoir de belles photos pour l’annonce

Si vous avez déjà parcouru les sites spécialisés dans la vente en ligne de biens immobiliers, vous avez alors certainement dû vous rendre compte du fait que de nombreuses photos ne mettent pas véritablement en valeur les maisons en vente. Dans la mesure où les acheteurs sont prêts à investir des milliers d’euros, il est naturel qu’ils puissent s’attendre à des photos de qualité ainsi que des descriptions claires.

Afin de ne pas commettre cette erreur et prendre le risque de perdre l’occasion de conclure à un bon prix la vente du bien, prenez le temps de réaliser des photos de qualité. Si vous n’avez pas les moyens de payer un photographe professionnel, assurez-vous au moins d’utiliser un appareil de qualité. Les photos en question ne devront être faites qu’après que la maison ait été bien nettoyée et rangée. De même, évitez de les réaliser la nuit, mais plutôt en pleine journée. L’éclairage mettra encore plus en valeur le bien.

En ce qui concerne par ailleurs la description à indiquer dans l’annonce, l’idéal serait de vous mettre à la place d’un acheteur. Cela vous permettra alors de savoir quelles informations indiquer. Le plus souvent, les détails ci-après intéressent les acquéreurs :

  • La superficie totale du bien ;
  • Le type d’isolation ;
  • Le nombre de pièces ;
  • La superficie de chacune des pièces ;
  • L’exposition ;
  • Le mode de chauffage ;
  • L’année de construction ;
  • L’étage.

Préparer à l’avance les diagnostics immobiliers

Pour ne pas être contraint d’agir dans la précipitation une fois que vous trouverez un acheteur sérieux, il est préférable de préparer en amont, tous les documents dont vous aurez besoin pour finaliser la vente. Comme l’impose la loi, le vendeur d’un bien immobilier doit remettre à l’acheteur, divers documents à savoir :

  • Les documents relatifs à la copropriété,
  • Le dossier relatif aux diagnostics thermiques.

Notons que ces documents sont également nécessaires pour la purge du délai de rétractation après que l’acheteur ait signé un compromis ou une promesse de vente. Le délai de rétractation qui est normalement de 10 jours continuera cependant de courir dans le cas où l’un des diagnostics est périmé ou qu’un des dossiers requis n’est pas présenté. Pour éviter ce type de désagréments, il est alors primordial de préparer et avoir sous la main le dossier de vente ainsi que tous les diagnostics immobiliers.

Et voilà ! Vous disposez désormais des informations nécessaires pour procéder au mieux et en peu de temps à la vente de votre bien. Pour un résultat optimal, n’hésitez pas à passer votre annonce sur les sites spécialisés dans ce domaine. Vous aurez ainsi plus de chances de trouver un acheteur sérieux.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here