Crédit immobilier : pourquoi opter pour une délégation d’assurance ?

0
66

De nombreux investisseurs considèrent ce dispositif de la loi Lagarde de 2010 comme une véritable aubaine. Que prévoit concrètement cette mesure ? Quels avantages présente-t-elle pour un emprunteur ?

Délégation d’assurance, la liberté de choisir sa couverture

Les personnes désireuses d’obtenir un crédit immobilier doivent obligatoirement souscrire à une assurance de prêt. Celle-ci peut les aider en cas de difficultés pour honorer les engagements pris. Elle représente donc aussi une garantie pour les établissements financiers. Elle figure au nombre des services offerts par les banques pour un crédit immobilier.

Depuis l’entrée en vigueur de la loi Lagarde, les emprunteurs peuvent renoncer au contrat de groupe proposé par les banques. Mieux, la réglementation interdit aux prêteurs de modifier le taux du crédit pour les clients qui optent pour une délégation d’assurance. Toutefois, le principe d’équivalence de garanties s’impose aux parties prenantes.

Pour assurer un crédit immobilier, les emprunteurs ont désormais la possibilité de se rapprocher des compagnies pour souscrire à une assurance personnalisée adaptée à leurs besoins. Pour dénicher les meilleures propositions, ils peuvent solliciter l’assistance d’un courtier en assurance sur une plateforme comme www.c-mon-assurance.com.

Délégation d’assurance, un contrat sur mesure

L’assurance emprunteur représente un contrat de groupe. Les banques conçoivent une telle offre pour qu’elle réponde aux attentes du plus grand nombre de personnes. Malheureusement, elle ne tient pas compte des besoins spécifiques des clients. Cela peut générer un manque à gagner important. Pour se mettre à l’abri d’un tel désagrément, les gens optent de plus en plus pour la délégation d’assurance. Ce choix leur donne la possibilité de souscrire à des protections complémentaires comme la garantie IPP (invalidité permanente partielle).

Avec ce type de contrat, les emprunteurs optimisent leur chance de rembourser normalement leur crédit immobilier. Les législateurs ont apporté quelques aménagements à ce dispositif juridique. La loi Hamon de 2014 autorise les débiteurs à changer d’assurance de prêt au cours de la première année après la souscription. Quant à l’amendement Bourquin de 2017, il consacre le droit de substitution annuelle d’un tel contrat.

Délégation d’assurance, des économies conséquentes

Cette solution intéresse de plus en plus les débiteurs en raison de ses implications financières.

  • Elle contribue à une réduction considérable du coût de l’assurance emprunteur. La forte concurrence sur le marché garantit des prix très compétitifs. Selon les estimations de la Banque de France, opter pour ce type de contrat permet d’économiser environ 2500 euros. Le gain peut grimper à plus de 12 000 € chez les jeunes débiteurs en parfaite santé et sans antécédent tabagique. Pour en savoir plus, les investisseurs peuvent visiter la plateforme www.c-mon-assurance.com.
  • La délégation d’assurance ne représente pas un mécanisme à usage unique. Les gens peuvent la renouveler tout au long de l’existence de leur crédit dès qu’ils dénichent des propositions équivalentes plus intéressantes. Les renégociations s’effectuent en fonction des changements survenus au plan personnel ou professionnel. Les calculs interviennent sur le capital restant dû.

Toutefois, la délégation d’assurance paraît très peu avantageuse pour les seniors et les emprunteurs âgés. Un contrat de groupe leur garantit de meilleures conditions qu’une proposition personnalisée.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here